La conduite

L’examen de la conduite symbolise la partie pratique de la formation au permis de conduire. Afin de se préparer à l’examen, l’élève doit effectuer un minimum de 20 heures de conduite avant de se présenter à l’examen, mais la moyenne d’heures de conduite réalisées avant l'obtention du permis est de 35h.

Certaines auto-écoles proposent aux élèves de débuter les heures de conduite avant la réussite à l’examen du code, ceci pour se familiariser rapidement avec la route, mettre en pratique ce qu’ils apprennent aux leçons de code, mais aussi pour une formation plus rapide. Mais il ne faut oublier que la réussite à l’examen du code de la route est obligatoire afin de pouvoir se présenter à l’examen de la conduite, et que le code est valable 5 ans (au-delà l’élève doit repasser l’examen).

L'enseignement de la conduite

L'enseignement est accessible à l'élève à partir de 16 ans ou 18 ans dans le cadre d'une conduite supervisée. Avant de commencer la formation, l'établissement doit conclure un contrat avec l'élève.
  • L'enseignant
  • Un enseignant à la conduite est une personne titulaire d'un diplôme d'Etat : le brevet pour l'exercice de la profession d'enseignant à la conduite automobile et de la sécurité routière (BEPECASER).

  • L'heure d'évaluation
  • Avant de débuter les heures de conduite, l'enseignant fait passer une heure d’évaluation de la conduite à l’élève (sur simulateur ou sur route) pour évaluer ses points forts et ses points faibles dans l'activité de la conduite. Le moniteur peut, grâce à cette heure d’observation, estimer le nombre d’heures qui seront nécessaires à l’élève avant l’examen final. Bien entendu, il s'agit d'une estimation. Il se peut que l’élève ait besoin de moins ou de plus d'heures. Tout dépendra de sa propre évolution (non-prévisible avec exactitude) en terme de conduite.

  • Le véhicule
  • Tout véhicule utilisé pour l'apprentissage de la conduite des véhicules à moteur, à l'exception des motocyclettes, doit être équipé d'un dispositif à double commande de frein et de débrayage, de deux rétroviseurs intérieurs et deux rétroviseurs latéraux réglés pour l'élève conducteur et l'accompagnateur.

    Pour l'apprentissage de la conduite à moto, l'enseignant doit se tenir à distance suffisamment rapprochée de l'élève pour l'avoir constamment en vue, conseiller les manoeuvres et veiller à la sécurité. Il peut surveiller jusqu'à trois élèves.

    L'éléve conducteur doit toujours être sous la surveillance d'un accompagnateur.

  • Les premières heures

    Les premières heures de conduite sont les plus délicates. Elles peuvent se dérouler sur simulateur ou sur route. Au départ, l’élève n’a que le volant, le moniteur ayant le contrôle de tout le reste grâce au système de voiture à double commande. Le but est d’apprendre en premier à bien diriger la voiture, et surtout à bien contrôler ses rétroviseurs et angles-morts. Le moniteur lui donne ensuite accès aux pédales, puis à la boîte de vitesses.

  • Enfin, les cours collectifs, où un élève conduit et l’autre observe, peuvent être possibles. Ce sont des heures de "conduite commentée". Certaines auto-écoles les facturent , d'autres pas.

Le suivi de l’apprentissage et l’acquisition de compétences

Pour toute prestation d'enseignement, l'établissement doit attribuer à chaque élève :

  • un livret d'apprentissage
  • une fiche de suivi de formation
L'établissement doit également établir une fiche de suivi de formation, au nom de l'élève. Cette fiche de suivi de formation doit être gardée pendant trois ans dans les archives de l'établissement.

Le moniteur est là pour vous dire ce qui va ou ne va pas. Sur votre livret d'apprentissage, le moniteur doit y indiquer ce qui a été fait pendant les heures de conduite, les compétences en cours d’apprentissage ou acquises. Dans une partie "notes", le moniteur peut faire des remarques, donner des conseils, vous noter des parties du code de la route à réviser, notamment la technique, (d’où la nécessité de garder son livre de code jusqu’à l’obtention du permis) ou encore faire des schémas pour des explications plus approfondies. Ce suivi écrit permet aussi une meilleure communication dans le cas où vous auriez plusieurs moniteurs différents. Si vous avez l’impression que le moniteur ne vous donne pas assez d’indications et d’explications, qu’il ne remplit pas assez le livret ou encore de ne pas évoluer dans votre conduite, il ne faut surtout pas laisser les heures passer, mais en parler dès que possible. Les heures de conduite ne sont pas des heures de ballade et leur prix est assez onéreux. Le but des heures de conduite est d’apprendre et de s’exercer. Et l’objectif du moniteur est de vous préparer au mieux à l’examen du permis de conduire.

La pratique régulière de la conduite et la réservation des heures

En règle générale, il est conseillé de faire 2 à 3 heures de conduite par semaine. Les habitudes de conduite s’installent et l’apprentissage est souvent rapide. Si les heures de conduite sont trop espacées, il faut parfois revoir certains points et se réhabituer à conduire. Dans les auto-écoles où le nombre d’élèves est important, il est plus judicieux de réserver ses heures de conduite bien à l’avance. Prenez des créneaux horaires où vous serez certains d’être présent (le soir et le samedi sont très demandés, réservés des heures dans ces créneaux longtemps à l’avance).

L’envie d’abandonner

La conduite n’est pas naturelle pour l’homme. Être attentif avec excès, gérer les imprévus et la conduite des autres, diriger un véhicule aussi grand et lourd, utiliser ses bras et ses mains pour le volant et les vitesses, mais aussi ses jambes et ses pieds pour trois pédales différentes (embrayage, frein et accélérateur)... Il faut être patient. Comme tout, l’apprentissage doit se faire à bon rythme et surtout à son rythme.

Alors que certains élèves se sentiront à l’aise dès les premières heures, d’autres auront besoin de plus d’heures et de temps. Cela ne signifie en rien que les élèves sont “nuls” ou qu’ils n’y arriveront jamais. Il faut persévérer et ne pas se décourager.

L’examen du permis de conduire

Lorsque le moniteur considère que l’apprentissage de la conduite touche à sa fin et que l’élève est dans la capacité de conduire en autonomie, il propose la présentation à l’examen. Avant l’examen, le moniteur vous prépare en simulant un examen.

Le jour de l’examen, munissez-vous de votre pièce d’identité valide. Il est possible que d’autres élèves passent avant vous, soyez patient, et pensez à vous concentrer.

Lorsque c’est votre tour, vous entrez dans le véhicule. Avant tout, pensez à dire bonjour à l’examinateur. Remettez-lui votre pièce d’identité, installez-vous dans les règles (réglage du siège, du volant, des rétroviseurs puis ceinture de sécurité) et attendez le départ par l’examinateur. Avant de démarrer, assurez-vous de la sécurité des autres passagers puis attendez les indications.

L’examen dure en règle générale 32 minutes. Il est possible qu’il soit plus rapide. Cela ne signifie pas que l’examen est raté, la durée dépendra de l’examinateur et des manipulations qu’il vous fait faire.

Le stress est votre ennemi ! Conduisez calmement et restez attentif à la route, mais aussi aux indications de l’examinateur.

L’examinateur vous note sur plusieurs critères / compétences selon une grille et certains critères peuvent être éliminatoires :

Connaître et maîtriser son véhicule

  • Savoir s’installer et assurer la sécurité à bord : 0, 1, ou 2 points
  • Effectuer des vérifications du véhicule : 0, 1, 2 ou 3 points
  • Connaître et utiliser les commandes : 0, 1, 2, 3 points ou éliminatoire

Appréhender la route

  • prendre l’information : 0, 1, 2, 3 points ou éliminatoire
  • adapter son allure aux circonstances : 0, 1, 2, 3 points ou éliminatoire
  • appliquer la réglementation : 0, 1, 2, 3 points ou éliminatoire

Partager la route avec les autres usagers

  • communiquer avec les autres usagers : 0, 1, 2, 3 points ou éliminatoire
  • Partager la chaussée : 0, 1, 2, 3 points ou éliminatoire
  • maintenir des espaces de sécurité : 0, 1, 2, 3 points ou éliminatoire

Autonomie conscience du risque

  • Analyse des situations : 0, 0,5 ou 1 point
  • Adaptation aux situations : 0, 0,5 ou 1 point
  • Conduite autonome : 0, 0,5 ou 1 point

Courtoisie au volant : +1 point bonus

Conduite économique et respectueuse de l’environnement : +1 point bonus

Attention, vous n’aurez pas vos résultats dans l’instant. Comme pour le code, les résultats sont communiqués 2 jours après le passage de l’examen. L’examen est réussi si vous avez un minimum de 20 points sur 30.

Depuis quelques mois, il est possible de connaître le résultat sur internet : cliquez sur le lien suivant.